Ne passons pas à côté des choses simples

Après une soirée épique à La Peule nous nous préparons à une journée « tranquille » ! Il semble que pour une fois c’est proche de la vérité ! Nous avons un certain nombre de kilomètres à faire mais le dénivelé est mesuré et nous allons commencer par une longue descente en pente douce dans le Val Ferret suisse. La température est agréable ce matin. Nous disons au revoir au groupe d’ados chinois car cette nuit nous serons au Relais d’Arpette alors qu’ils ont prévu de dormir à Champex.

IMG_9609
Sortie de Ferret au petit matin

La balade se fait à un rythme tranquille et les geeks que nous sommes profitent du retour du réseau 4G pour rassurer leurs communautés sur l’état de la troupe. Nous sommes au cœur de l’été et le paysage qui nous entoure est une publicité vivante pour le Valais. Le soleil, le ciel bleu, les chalets fleuris, tout est propre en ordre !

IMG_9614

 

IMG_9617
La Fouly

Nous essayons d’éviter la route au maximum mais nous n’avons pas beaucoup d’alternatives. Il nous suffit de marcher et d’admirer le paysage. Nous traversons la Fouly, Praz De Fort et choisissons de faire notre pause déjeuner à Issert. Nous empruntons une petite route qui s’élève doucement en lisière de forêt et tombons les chaussures.

IMG_9622
Christophe à la cool

Nous sommes proches d’Orsières et des 600 D+ qui constitueront notre seule « difficulté » de la journée. La vie est douce aujourd’hui. C’est une bonne préparation à ce qui nous attend demain !

IMG_9620
JC joue les douaniers à Praz De Fort

La sieste est finie et nous reprenons notre route. Orsières se profile et nous entamons une ascension en sous bois tout à fait agréable. Je sens tout de même la fatigue accumulée. Après ces kilomètres déroulés, la montée me paraît raide alors que ce n’est vraiment pas le cas ! Mes camarades doivent ressentir aussi que le Tour s’achève bientôt. Il est environ 14h quand nous arrivons à Champex. L’ambiance est estivale. Des baigneurs, des paddles, des pédalos. Pour la deuxième fois de la journée nous quittons nos chaussures. L’eau du lac est agréable et nous entrons jusqu’aux genoux dans sa fraîcheur. La pause se poursuivra sur une terrasse voisine où nous nous poserons en touristes. 600 D+, il fallait bien que nous fassions une longue pause au milieu !!!

954d1e8a-c1ec-445b-8fc2-239fe3093e3e
Photo de JC

Nous nous décidons quand même à prendre le chemin de notre refuge du jour. Les 200 D+ qui nous restent à grimper sont faits à un rythme paisible. J’accompagne Christophe et nous discutons comme si nous marchions après un repas dominical trop copieux !

Nous arrivons rapidement au relais d’Arpette. Parler de refuge est ici inexact. Le relais est plutôt une auberge de montagne et carrément cossue. Nous disposons d’une confortable chambre et d’une douche qui est certainement la plus luxueuse que nous avons eu pendant ces sept jours : l’eau chaude n’est pas minutée !! Au hasard des couloirs je discute avec une citoyenne québécoise qui veut aller au Moléson assister à un concert de cors des Alpes. Je lui explique comment rejoindre le village en train. Le monde est petit ! Nous prenons un apéro posés en terrasse en contemplant la vallée qui mène à la fenêtre d’Arpette. Demain sera une journée difficile, tant physiquement que moralement puisque ce sera notre dernier jour et qu’il faudra reprendre une vie « normale » ensuite.

Mais pour le moment nous nous attablons devant un repas qui nous recharge en calories. Christophe discute avec deux couples américains et leur propose de partager notre bouteille. Même si la salle est pleine à craquer, la convivialité reste de mise.

Notre dernier dîner de ce Tour s’achève dans la bonne humeur. Il est trop tôt pour dresser un bilan mais nous sommes d’accord pour dire que nous nous en sortons bien au niveau physique. Pas de bobos, pas de douleurs liées à l’effort répété. Le soleil a été très généreux avec nous et il semble que demain sera encore une très belle journée.

Le sommeil vient, puis s’en va, puis revient… Une nuit tranquille quoi !


Complément culturel : Ne passons pas à côté des choses simples

Une réflexion sur “Ne passons pas à côté des choses simples

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s